Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > Madamines > Madamines, volume 1, 2018, ISSN 2220-0681


  • Vulnérabilité de Toliara face à l’insuffisance en eau, région Sud-Ouest de Madagascar
    Madamines, volume 1, 2018, ISSN 2220-0681

    Auteurs : Randriatsitohaina J.B., Raniriketra C., Mara T.,Champin L.,Taïbi A.N.,Razakamanana T.,Fleurant C.

    Motsclés-Madagascar ,Toliara, Insuffisance en eau, Vulnérabilité,Indicateur, SIG.

    [FRS] La vulnérabilité de la ville de Toliara face à l’insuffisance en eau potable est l’un des problèmes majeurs de cette région semi-aride du Sud-ouest de Madagascar. Pour évaluer cette vulnérabilité, nous avons identifié tous les facteurs en lien avec la société JIRAMA (eau et électricité malagasy), puis analysé ceux de l’insuffisance en eau par un indice numérique basé sur la vulnérabilité et les impacts sur la population et enfinla cartographie des quartiers vulnérables en utilisant le SIG. On observe à priori que la station de pompage deMiary, le réseau de distribution, les stations de traitement de Miary et d’Andranomena ont un niveau de vulnérabilité élevé, les réservoirs d’eau de la ville ont une vulnérabilité moyenne et la station de pompage d’Andranomena a une vulnérabilité faible. Certes, 60 à 100 % des ménages observés utilisent l’eau des bornes fontaines publiques et l’eau d’autres sources. Apres avoir analysé les paramètres suivants : climat, croissance démographique, diamètre des conduites, ménages abonnés à la société JIRAMA, nombre d’heures de distribution journalière, on a pu montrer que 35.90 %des quartiers de la ville de Toliara sont très fortement (Anketraka, Tsongobory, Betania Tanambao, Amborogony Tanambao, Amborogony,Tsianengea, Tsimenatse Iii, Tsimenatse I Ouest, Tsimenatse I Est, Tsimenatse II, Ankatsaka, Tanambao II Tsf Nord, Ampasikibo et Tanambao Motombe), 25.64 % le sont fortement (Antaninarenina, Anketa Bas, Tsianaloka, Anketa Haut, Betaritarika, Tanambao I, Sanfily, Konkasera, Ankiembe Bas et Ankiembe Haut), 28.21 % moyennement (Ambohitsabo, Tanambao Morafeno, Betania Ouest, Betania Centre, Betania Ankilifaly, Mahavatse II Ouest, Mahavatse II Est Ambararata, Mahavatse I Tanambao, Mahavatse I Ouest, Mahavatse I Est et Andabizy)et10.26 % faiblement (Besakoa, Toliara Centre, Andaboly et Mangabe) vulnérables. Une étude géomatique (Télédétection et SIG), hydrogéologique, climatique et géophysique seront menées pour résoudre le problème de l’insuffisance en eau potable.

    [ENG] The vulnerability of the city of Toliara facing shortage of drinking water is a major problem for the semi-arid region of South-western Madagascar. To assess the vulnerability, we have identified any vulnerabilities related of the JIRAMA company (Malagasy water and electricity), and then analyzed the various factors that cause the risk of water shortage by a numerical index based on vulnerability and the impacts on the population and then mapping of vulnerable areas using GIS. We observe a priori that the pumping station Miary, the distribution network, the Miary treatment plant and Andranomena have a high level of vulnerability, the water tanks of the city have an average vulnerability and station pumping Andranomena has low vulnerability. Certainly 60 to 100% of the observed households use water from public taps and other water sources. After having analyzed the following parameters : climate, population growth, pipe diameter, household subscribers of the JIRAMA company, number of daily distribution time, it could deduce that 35.90 %, 25.64 %, 28.21 %, 10.26 %of districts the city of Toliara respectively high strong(Anketraka, Tsongobory, Betania Tanambao, Amborogony Tanambao, Amborogony, Tsianengea, Tsimenatse Iii, Tsimenatse I Ouest, Tsimenatse I Est, Tsimenatse II, Ankatsaka, Tanambao II Tsf Nord, Ampasikibo et Tanambao Motombe), strong (Antaninarenina, Anketa Bas, Tsianaloka, Anketa Haut, Betaritarika, Tanambao I, Sanfily, Konkasera, Ankiembe Bas et Ankiembe Haut), medium (Ambohitsabo, Tanambao Morafeno, Betania Ouest, Betania Centre, BetaniaAnkilifaly, Mahavatse II Ouest, Mahavatse II Est Ambararata, Mahavatse I Tanambao, Mahavatse I Ouest, Mahavatse I Est et Andabizy) and low (Besakoa, Toliara Centre, Andaboly et Mangabe) risk. A geomatic study (Remote Sensing and GIS), hydrogeology, climate and geophysics will be undertaken to address ofshortage problemof drinking water.

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2019. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés