Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > ROSMEL


  • PROFIL ÉPIDEMIO-CLINIQUE DES FRACTURES DE L’ÉTAGE MOYEN DE LA FACE AU CENTRE HOSPITALIER DE SOAVINANDRIANA (CENHOSOA) ANTANANARIVO
    Rosmel 2020, Vol.19, pp 37-44.

    Rabenandrasana FV, Andriamanantena RH, Ramangason JA, Narindra FMA, Razafindrabe JAB, Rakotoarivony AE, Rakotoarison RA.

    Mots clés : épidémiologie, étage moyen, fracture

    Résumé
    La face comporte trois étages : étages inférieur, moyen et supérieur. Dans une étude précédente, nous avons pu mettre en évidence que la majorité des fractures du massif facial au sein de notre service était représentée par les fractures de l’étage moyen (60,5%). L’objectif de ce travail consiste à évaluer les caractéristiques de ces fractures de l’étage moyen de la face dans ce service.
    C’est une étude rétrospective portant sur des dossiers de patients présentant des fractures de l’étage moyen de la face au CENHOSOA, effectuée sur une période de dix ans (de janvier 2008 à mai 2018). Les dossiers ayant présenté des traumatismes au niveau de l’étage moyen de la face ont été inclus dans cette étude, et dossiers concernant d’autres diagnostics en ont été exclus. Les variables étudiées ont été l’âge, le genre, les circonstances de survenue de l’accident, les caractéristiques de la fracture, les formes cliniques et les données d’imagerie.
    Sur les 110 dossiers colligés pour fractures de l’étage moyen de la face, 79 dossiers ont été retenus. La tranche d’âge la plus fréquente était représentée par celle entre 26 et 35 ans avec une nette prédominance masculine chiffrée à 74,7%. L’étiologie la plus fréquente était l’accident de la voie publique (AVP) à 73,4%. Le point d’impact était au niveau de l’orbite à 32,9%. Le mécanisme direct représentait la quasi-totalité des types de choc (82,3%). La fracture multifocale concernait presque la moitié de notre population (43,1%).
    Le profil type de cette pathologie est celui d’un adulte jeune du genre masculin, présentant des fractures des os nasaux ou de l’os zygomatique, dues à un AVP et ayant une relation étroite avec un traumatisme crânien

    Abstract
    The face has three floors : lower, middle and upper. We were able to highlight that the majority of midface fractures (60.5%) in a previous study.
    The aim of this study was to describe the characteristics of these fractures of the midface in this department.
    It is about a retrospective study relating to cases of fractures of midface collected and compared from January 2008 to January 2018 in the CENHOSOA. The files had midface trauma, were included in this study, and files with other diagnoses were excluded. The studied variables were age, gender, circumstances of the accident, fracture characteristics, clinical forms, and imagery data.
    Of the 110 cases of fractures of midface identified, 79 cases of patients were selected. The most frequent age group was represented for that between 26 years and 35 years with a male predominance at 74,7%. The most frequent causes were highway accidents (73.4%). Among the characteristics, the impact was at orbit at 32.9%. The direct mechanism represented almost all types of shock (82.3%). The multifocal fracture affected almost half of our population (43.1%).
    Our typical profile concerned young adult male, with fractures of the nasal or zygomatic bone, due to public road accident, closely related to head trauma

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2021. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés