Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > ROSMEL


  • PRÉVALENCE DES ANOMALIES DE NOMBRE DENTAIRE DANS UNE POPULATION ORTHODONTIQUE MALGACHE
    Rosmel 2020, Vol.18, pp 53-58.

    Andriniaina FA, Ratsirarisoa T, Rakotoson M, Andrinjakarivony NN, Rakotoniaina AF, Rasoanirina MO, Randrianarimanarivo HM, Andriambololo-Nivo RD.

    Mots clés : agénésie, dent surnuméraire, anomalie de nombre, orthodontie

    Résumé
    L’objectif de cette étude a été de déterminer la prévalence des agénésies dentaires et des dents surnuméraires en denture permanente dans une population orthodontique Malgache. Une étude descriptive transversale rétrospective chez 843 patients ayant bénéficié d’un traitement orthodontique entre 2008 et 2018 a été menée à Antananarivo. Les photographies intra-buccales, les modèles d’étude et les radiographies panoramiques des patients ont été examinés pour détecter d’éventuelles anomalies. La prévalence des anomalies de nombre dentaire dans la population étudiée a été de 12,8% dont 8,2% de cas d’agénésies, 4,5% de cas de dents surnuméraires et 0,1% de cas d’hypo-hyperdontie. Les agénésies dentaires prédominaient chez les filles (71%) et la dent la plus fréquemment absente a été l’incisive latérale mandibulaire (49,3%). Les dents surnuméraires étaient plus fréquentes chez le genre masculin (55,3%) et il s’agissait d’un mésiodens dans la majorité des cas (51,9%). La plupart de ces résultats sont similaires à ceux des autres études. Le diagnostic des anomalies de nombre dentaire repose essentiellement sur l’examen clinique et la radiographie. Leur prise en charge précoce procure de meilleurs résultats et leur traitement est multidisciplinaire.

    Abstract
    The aim of this study was to determine the prevalence of teeth agenesis and supernumerary teeth in permanent dentition of Malagasy orthodontic patients. A retrospective cross-sectional study on 843 patients who have received orthodontic treatment from 2008 to 2018 was conducted in Antananarivo to detect the presence of dental number anomalies. Intraoral photographs, study models and panoramic radiographs were examined to detect possible anomalies. The prevalence of the dental number anomalies was found to be 12,8%, including 8,2% cases of teeth agenesis, 4,5% cases of supernumerary teeth and 0,1% case of hypo-hyperdontia. Teeth agenesis predominated in females (71%) and the most common missing tooth was the mandibular lateral incisor (49,3%). Supernumerary teeth were more common in males (55,3%) and it was a mesiodens in majority of the cases (51,9%). Most of these findings are similar to other reported studies. The diagnosis of dental number anomalies is essentially based on clinical examination and radiography. Their early management provides better results and their treatment is multidisciplinary.

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2020. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés