Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > Madamines


  • Modélisation et prédiction de la migration de l’uranium à proximité d’un ancien site pollué
    Madamines

    auteur : Léonie F. Rasoamalala ; Kanto Volahasina Randrianja ; Heritahina Rambeloson ; Ralijaona Tafitasoloniaina ; Miangaly Malanto Randrianja ; Jean Jacques Royer

    Modélisation, redox, uranium, dissolution, précipitation, oxydation, migration, uraninite, pluviométrie, piézomètre.

    [FRS] Cette étude concerne un site industriel pollué où d’importantes variations de concentrations enUranium sont observées en hiver. Deux approches complémentaires du problème sont détailléesavec pour objectif une meilleure compréhension de la phénoménologie impliquée sur le terrain.Nous proposons, dans un premier temps, une analyse statistique des chroniques de mesures quimet en évidence de fortes corrélations entre les teneurs mesurées en uranium, la pluviométrieet le potentiel redox. Puis nous proposons des simulations du site à l’aide d’un code de transport-réactif pour tester les deux extrêmes pluviométriques (été et hiver).Les valeurs de potentiel redox calculées sont tout à fait cohérentes avec l’équilibreuraninite/schoepite. Si des ions sulfates sont pris en compte, le potentiel redox est cohérent avecles valeurs rencontrées, en hiver, sur site. Les concentrations en uranium obtenues lors de cesmodélisations sont en première approximation, cohérentes avec les mesures effectuées sur site.Toutefois les valeurs observées sur le terrain restent plus faibles en été car une activitébactérienne sulfato-réductrice entraînant des conditions plus réductrices et donc, une teneur enuranium dissous total limitée par la faible solubilité de l’uraninite UIVO2(s). En hiver, cetteactivité bactérienne étant minime et la pluviométrie efficace plus importante, les conditions sontplus oxydantes favorisant la forme U(VI), plus soluble.

    [ENG] Two complementary approaches to the problem are detailed with a view to a betterunderstanding of the phenomenology involved in the ground. Firstly, we propose a statisticalanalysis of the chronics of measurements which shows strong correlations between the levelsmeasured in uranium, the pluviometry and the redox potential. Then we propose simulations ofthe site using a transport-reagent code to test the two extremes of pluviometric (summer andwinter). The values redox potential values are quite consistent with the uraninite / schoepiteequilibrium. If sulphate ions are taken into account, the redox potential is consistent with thevalues encountered, in winter, on site. The uranium concentrations obtained during thesemodelizations are in first approximation, consistent with the measurements made on site.However, the values observed in the ground remain weaker in summer because bacterialsulphate-reducing activity leading to more reducing conditions, So a total dissolved uraniumcontent limited by the low solubility of uraninite UIVO2 (s). In winter, this bacterial activitybeing minimal and the effective pluviometry more important, the conditions are more oxidizingfavoring the U(VI) form, more soluble.

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2020. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés