Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > Madagascar : revue de géographie > Madagascar : revue de géographie, volume51, 2016


  • Les chefs coutumiers ont-ils un rôle dans la gestion foncière ? L’exemple des sociétés Antemoro et Antañala, District de Manakara, Région de Vatovavy-Fitovinany, MADAGASCAR
    Madagascar : revue de géographie, volume 51, 2016

    Auteur : Lucien RAMIANDRISOA

    Mots-clés : Antemoro, Antañala, chefs coutumiers, développement territorial, gestion du foncier, Manakara, Madagascar.

    [FRS] Les deux formalisations de droit de propriété à Madagascar consistent dans l’immatriculation foncière et la certification foncière (selon la réforme foncière de 2005). Ces deux pratiques officielles et formelles ont été instaurées par l’État malgache depuis l’indépendance de 1960. La gestion foncière en tant que base de
    “développement territorial” implique l’intervention de diverses instances de décisions
    et va donner une grande opportunité pour tous les paysans malgaches dans le cadre de la formalisation du droit de propriété. Dans les pays de l’Afrique subsaharienne et même dans tout Madagascar, les chefs coutumiers interviennent dans la gestion du foncier où leurs pouvoirs de décision sont limités par ceux de l’État. Cet article, entrant dans le cadre de la préparation de la thèse de doctorat en géographie, décrit le rôle
    très important des autorités traditionnelles, notamment les Ampanjaka et Anakandria, dans le concept de l’organisation de l’espace dans deux sociétés différentes des Antemoro et Antañala du district de Manakara, Région de Vatovavy- Fitovinany. Le développement territorial est cogéré par les institutions étatiques, plus précisément la Collectivité Territoriale Décentralisée de base (la commune) et le fokontany. Cet article va étudier le rôle des chefs coutumiers dans la gestion du foncier au niveau de la société Antemoro et Antañala.

    [ENG] The two formulations of Malagasy property right consist of land registration and land certification (according to the land reform of 2005). These two official and formal practices were put in place by the Malagasy government since its independence 1960. Land management as a basis of “territorial development” involves different decision makers and will give a major opportunity for all
    Malagasy farmers in formulation of property right. In Sub-Saharan African countries and even in Madagascar, traditional leaders involve in the land management in which their decision-making powers are limited by government. This article, as
    part of the preparation of geography doctorial thesis, describes the important role of traditional authorities, including Ampanjaka and Antañala, in the concept of the management of the different communities Antemoro and Antañala of Manakara District in Vatovavy-Fitovinany Region. The territorial development is comanaged
    by government institutions, especially first level of Decentralized Territorial Authorities (commune) and fokontany. This article explores the role of traditional leaders in the land management at Antemoro and Antañala communities.

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2019. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés