Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > Revue Malgache de Cancérologie (RMC) > Revue Malgache de Cancérologie. 2017 ;2(1), ISSN 2519-7304


  • Le Bloc intercostal pour l’analgésie postopératoire de la chirurgie carcinologique du sein ?
    Revue Malgache de Cancérologie. 2017 ;2(1):49-57

    Auteurs : Rakotondrainibe A., Rasoaherinomenjanahary F., Randriamizao H.M.R., Rakotonaivo M.J., Rajaonera A.T., Samison L.H., Raveloson N.E.

    Auteur correspondant : Rakotondrainibe A. (aaurelia.rakotondrainibe@gmail.com)

    Mots clés : ANALGESIE/BLOC INTERCOSTAL/CANCER DU SEIN/CURAGE GANGLIONNAIRE/DOULEUR POSTOPERATOIRE/MASTECTOMIE

    [ FR ] Introduction : La prise en charge de la douleur postopératoire est basée sur l’analgésie multimodale. La chirurgie mammaire associée à un curage axillaire étant douloureuse, les techniques d’analgésie loco-régionale peuvent être nécessaires. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’efficacité du bloc intercostal via la bupivacaïne comparé au placebo (sérum physiologique) dans la prise en charge de la douleur postopératoire de mastectomie associée à un curage ganglionnaire axillaire. Méthode : Sur une période de 32 mois, entre janvier 2011 et août 2014, au Centre Hospitalo-Universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona, une étude comparative, prospective, randomisée, en double aveugle a été réalisée chez des patientes adultes opérées d’une mastectomie avec curage axillaire, sur néoplasie du sein. Sous anesthésie générale, un bloc intercostal sur trois niveaux a été réalisé, selon que les patientes étaient dans le groupe BUPIVACAÏNE ou PLACEBO. Le critère de jugement principal a été l’évaluation de la douleur au repos et à la mobilisation. Le test de Mann Whitney a permis de comparer les deux groupes. Résultats : La douleur postopératoire était moins importante chez les patientes du groupe BUPIVACAÏNE, au repos et à la mobilisation, notamment lors des premières 24 heures et à la mobilisation des trois premiers jours. Cependant, cette moindre douleur était similaire au groupe contrôle. Conclusion : L’analgésie multimodale étant recommandée, le bloc intercostal à la bupivacaïne n’avait pas une efficacité significative dans la prise en charge de la douleur après chirurgie mammaire.

    [ EN ] Introduction : Management of postoperative pain is based on multimodal analgesia. Because breast surgery is painful, when associated with axillary nod clearance, regional analgesic techniques may be necessary. The aim of this study was to assess the efficacy of the intercostal block with bupivacaine versus placebo (saline serum) in the postoperative pain management of mastectomy with lymphadenectomy. Methods : In a period of 32 months, between January 2011 and August 2014, at the Joseph Ravoahangy Andrianavalona University Hospital, a comparative, prospective, randomized, double-blind study was performed in adult patients undergoing mastectomy with lymphadenectomy, on breast cancer. Under general anesthesia, a three-level intercostal block was performed for all patients, depending on whether they were in the BUPIVACAINE or PLACEBO group. The primary endpoint was assessment of resting and dynamic pain. The comparison of the two groups was made with the Mann Whitney test. Results : Postoperative pain was less severe in patients in the BUPIVACAINE group, at rest and mobilization. This was mainly seen during the first 24 hours and the mobilization of the first three days. However, this lesser pain was not significant compared to the control group. Conclusion : Multimodal analgesia is required for postoperative pain management, regional analgesia techniques obtain variable efficacy in breast surgery. In our study, intercostal block with bupivacaine has a non-significant result in postoperative management of pain in breast surgery.

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2018. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés