Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > ROSMEL


  • LYMPHOME DU MANTEAU : A PROPOS D’UN CAS
    Rosmel 2020, Vol.18, pp 38-42.

    Ndrianarivony SC, Randrianatoandro AI, Andriamanantena RH, Rakotoarimanana FVA, Razafindrabe JAB.

    Mots-clés : Anatomopathologie ; chimiothérapie ; lymphome du manteau ; polyadénopathie.

    Résumé
    Le lymphome du manteau représente 6% des lymphomes non hodgkiniens (LNH). Il est caractérisé par la translocation chromosomique t (11 ;14) (q13 ;32), qui est responsable d’une surexpression de la cycline D1. Cette dernière participe à l’oncogenèse en favorisant la progression du cycle cellulaire. Il touche le sujet adulte de plus de 60 ans et le pronostic est assez sombre puisque la survie médiane est estimée à 4 ans. Chez la plupart des patients, le diagnostic est posé à un stade avancé de la maladie. Des sites extra-ganglionnaires sont souvent atteints et cela correspond à notre cas. Le traitement actuel de première ligne est basé sur la poly-chimiothérapie, suivie chez les patients jeunes, par une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques. L’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques après un conditionnement non-myéloablateur pourrait jouer un rôle chez les patients en rechute après autogreffe.

    Abstract
    Mantle cell lymphoma accounts for 6% of non-Hodgkin’s lymphoma (NHL). It is characterized by the chromosomal translocation t (11 ; 14) (q13 ; 32), which is responsible for an overexpression of cyclin D1. The latter participates in oncogenesis by promoting the progression of the cell cycle. It affects adults over the age of 60 and the prognosis is fairly grim since the median survival is estimated at 4 years. In most patients, the diagnosis is made at an advanced stage of the disease. Extra-lymph node sites are often reached which corresponds to our case. The current first-line treatment is based on poly-chemotherapy followed, in young patients, by an autograft of hematopoietic stem cells. Hematopoietic stem cell allograft after non-myeloablative conditioning may play a role in patients relapsing after autograft.

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2020. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés