Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > Journal Malgache de Gynécologie - Obstétrique (JMGO)


  • EVALUATION DU PRONOSTIC OBSTÉTRICAL APRÈS MYOMECTOMIE AU SERVICE DE GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE DU CHU BORDEAUX
    Journal Malgache de Gynécologie-Obstétrique 2016 ;Vol 2 : 19-24

    Auteus : RAKOTOMAHENINA H.,
    RAJAONARISON JJ.,
    ANDRIANAMPY H.,
    RANDRIAMBELOMANANA JA.,
    BRUN JL.,
    HOCKE G.

    Mots clés : accouchement, avortement, césarienne, complications, grossesse, infertilité, myome, myomectomie.

    Introduction : Le fibrome utérin peut être responsable d’infertilité et de complications de grossesse . La myomectomie est proposée chez une patiente en activité génitale présentant un fibrome utérin. Notre objectif était d’évaluer l’avenir obstétrical après la myomectomie et de rechercher les facteurs qui pour-raient influencer la fertilité, les suites et issues des grossesses obtenues.
    Méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective réalisée au CHU Pellegrin Bordeaux de 2008 à 2012 concernant l’avenir obstétrical des femmes ayant subi une myomectomie.
    Résultats : Sur 274 myomectomies, 85 ont répondues aux critères d’inclusion. Quarante femmes ont été enceintes après la chirurgie : 33 accouchements dont 20 césariennes, 8 fausses couches, 1 GEU, 1 IMG, 1 MFIU et une grossesse en cours. Avant la myomectomie 56 grossesses ont été observées et 28 (50%) se sont terminées par une fausse couche et après, le taux de fausse couche diminuait à 8 (17,7%) sur 45 grossesses. Quarante neuf patientes ayant consulté pour infertilité ont été opérées et 17 ont eu de grossesse et 13 ont accouché. L’âge de 35 ans et plus est lié à une infertilité mais la différence est corrigée par la myo-mectomie. Les femmes qui ont été enceintes et celles qui ont déjà accouché ont eu un meilleur pronostic après la chirurgie. Ni le nombre, ni la taille, ni la voie d’abord n’influence les paramètres de la fertilité au sein de notre population. Le taux de césarienne était plus élevé en cas de myomectomie par voie coeliosco-pique et laparotomique.
    Conclusion : La myomectomie devrait être proposée, essentiellement pour celles qui ont une infertilité et qui sont âgées de 35 ans ou plus et celles qui présentent des fausses couches.

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2019. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés