Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > ROSMEL


  • BURNOUT CHEZ LES ODONTOSTOMATOLOGISTES : MYTHE OU REALITES
    Revue d’odontostomatologie malgache en ligne ISSN 2220-069X 2019 ; Volume 17, pages 33- 46

    Auteurs : Andrianjafinoro TH, Rakotonirina FP, Randriamalala NC, Rafalimino HN, Ramaroson J, Rakotomanga JDM. 

    Mots clés : épuisement professionnel, stress, Odontostomatologistes

    Résumé
    L’odontostomatologie fait partie des professions particulièrement exposées au Burnout. La présente étude vise à déterminer la fréquence du burnout et identifier les facteurs organisationnels, professionnels, et personnels associés à la survenue du burnout.
    Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive et transversale réalisée du mois de juin 2017 au mois de décembre 2018. Cent-vingt-cinq OS ayant exercé au moins depuis un an dans la ville d’Antananarivo et ses périphéries ont été recrutés. L’évaluation du burnout a été réalisée par l’échelle MBI.
    Sa fréquence de survenue a été de 82,8% dont 32,8% pour le niveau faible, 40,2% pour le niveau modéré et 9,8% pour le niveau élevé. Le burnout est plus élevé chez la femme soit 54,4 % que chez l’homme soit 42,6 %.Selon l’âge, il est plus élevé chez les jeunes professionnels de 25 à 34 ans soit 87,5 %.
    Les résultats ont mis en relief les différents facteurs associés au burnout à savoir les facteurs organisationnels, professionnels et personnels.
    Ainsi l’amélioration des conditions de travail, les dotations des équipements convenables, le soutien et la valorisation du chef hiérarchique, la mise à jour des connaissances par une formation continue seraient nécessaires pour réduire sa prévalence et d’atténuer ses effets.
    D’autres études longitudinales seraient souhaitables pour suivre l’évolution de ce syndrome et mettre des stratégies de prévention adéquates.

    Abstract
    Odontostomatology is among the professions that are particularly exposed to Burnout. The purpose of the present study is to identify the organizational, professional, and personal factors associated with the occurrence of burnout.
    This is a retrospective, descriptive and cross-sectional study carried out from June, 2017 to December, 2018. One hundred twenty five OS who have practiced for at least one year in the city of Antananarivo and its three sub-prefectures have been recruited. The evaluation of burnout was carried out through the BMI scale.
    The frequency of its occurrence was 82.8%, of which 32.8% for the low level, 40.2% for the moderate level and 9.8% for the high level. The burnout is higher in women (85.3%) than in men (79.6%). According to age, the frequency of burnout is higher among young professionals 25 to 34 years
    The results highlighted the various factors associated with burnout, namely the organizational, professional and personal factors.
    Thus, the improvement of working conditions, the provisions of adequate equipment, the support and valuation of the hierarchical leader, as well as the updating of knowledge through continuing education would be necessary to reduce its prevalence and mitigate its effects.
    Other longitudinal studies would be needed to monitor the evolution of this syndrome and to provide adequate prevention strategies.

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2019. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés