Vous êtes ici: Accueil > Documentations scientifiques > Revues récentes > Madamines > Madamines, volume 2, 2016, ISSN 2220-0681


  • AFFINAGE HYDROMÉTALLURGIQUE DES PRECONCENTRÉS D’OR DE MADAGASCAR
    Madamines, volume 2, juin 2016, ISSN 2220-0681

    Auteurs : Simon RAKOTOARISON, Roger RANDRIANJA, Rado ANDRIANAINA

    Mots clés : Or, métal, gisement, aurifère, affinage, exploitants, production et traitement.

    L’or est le métal qui existe un peu partout à Madagascar. Il a été exploité depuis le début du 19 ème siècle mais d’une manière artisanale. C’était entre 1960 et 1970 que la production d’or a atteint son maximum de 15 tonnes par an. A Madagascar, l’activité d’exploitation d’or génère d’emplois informels et de revenus pour les artisans mineurs lorsque des gisements sporadiques sont découverts dans des zones aurifères. La formalisation de l’activité de l’or est difficile si bien que la production officielle annuelle est loin d’être la réalité. Les chiffres de la production annuelle de certaines années ne reflètent guère la réalité (28.1 kg en 1963 contre 13 740 kg en 1964 ; 13 kg en 2004 contre 2801 kg en 2001. L’État doit faire un effort d’organisation et de gestion pour rendre l’activité aurifère formelle et que cette dernière génère comme il se doit comme en 1969 (20 136 kg), des revenus décents et stables et pour les exploitants et pour l’État. Notre étude est plus précisément, axée sur la proposition d’une méthode d’affinage de minerais d’or pour minimiser les pertes des produits dans les chantiers aurifères de Madagascar et pour que la production d’or de qualité soit appréciables dans les années à venir.

    Télécharger la version PDF

© MESupReS 2009 - 2019. Mentions légales
(p) Secrétariat Général | Direction des Technologies de l'Information et de la Communication (DTIC)
Contact: dtic@mesupres.gov.mg - Tous droits réservés